Du vécu chez les consultants


Morceaux choisis, sur Le Journal du Net : quelques témoignages de consultants sur leur début d’activité.

« Il ne suffit pas d’être expert dans un métier pour faire un bon consultant. »

« Savoir que la prospection directe ne fonctionne pas, sauf à avoir un produit très spécifique. »

« On ne vous confie pas un contrat parce que vous êtes un bon expert, mais parce que vous paraissez être la femme ou l’homme de la situation. »

« Se positionner très clairement pour éviter les « je fais tout » qui perturbe les futurs prospects. »

« J’ai développé mon réseau de clients grâce à mon expérience de portage salarial. »

« Un bon cadre ne fait pas un bon consultant. Etre autonome, savoir tout faire (même les tâches ingrates), avoir la niaque, disposer d’un bon réseau et surtout, que votre conjoint ou conjointe partage le projet. »

« Essayer d’avoir un grand nombre de clients pour éviter d’être tributaire de l’un ou l’autre et les soigner en leur apportant une satisfaction supérieure à leur attentes afin de les fidéliser. »

« Réfléchissez bien [au statut]. Si ça ne marche pas [en libéral], on vous refuse même le RMI parce que vous êtes indépendant et non pas salarié. Attention également au système des taxes et charges si vous subissez une chute brutale de revenus. »

« Valider le projet avec une année de portage si vous avez des droits Assedic. »

Pour lire les témoignages

Partager sur (Viadeo, Facebook, Twitter, Netvibes, etc.) :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Posterous
  • RSS
  • Technorati
  • viadeo FR
  • Wikio FR
Share on Facebook
Post to Google Buzz
Bookmark this on Yahoo Bookmark
Bookmark this on Livedoor Clip
Share on FriendFeed
Share on LinkedIn

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.