Comment le corps du consultant télétravaillle-t-il ?

Claude Boiocchi, dans son article publié sur le site Actineo, nous donne un éclairage intéressant sur les réponses de notre corps aux formes variés de travail du consultant autonome.

Même s’il parle des salariés d’entreprise amenés à télétravailler sur différents lieux, comme les commerciaux, les techniciens, ingénieurs ou autres, il re-situe bien les aspects que nous connaissons bien :
- les nouvelles formes de management personnel,
- l’expansion des constellations professionnelles,
- les capacités d’adaptation personnelles,
- les différents seuils de qualité de présence,
- la compétence nécessaire pour jongler avec les temps et les lieux de travail.

Il note surtout que « le corps reste un invariant, un point unique de référence« . Il ajoute que « C’est notre corporéité qui nous sert de garde fou et nous permet de conserver un ancrage dans la réalité même si nous évoluons toujours plus dans des contextes virtuels et complexes« . En conclusion, il rappelle que « le travailleur nomade ne doit pas faire du corps le « parent pauvre » de son intelligence en action« .

Partager sur (Viadeo, Facebook, Twitter, Netvibes, etc.) :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Posterous
  • RSS
  • Technorati
  • viadeo FR
  • Wikio FR
Share on Facebook
Post to Google Buzz
Bookmark this on Yahoo Bookmark
Bookmark this on Livedoor Clip
Share on FriendFeed
Share on LinkedIn

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.