Travailler partout, se connecter partout : est-ce la fin des luttes de territoires ?

Les consultants autonomes ou nomades le pratiquent, moins tentés que les salariés classiques ou autres travailleurs sédentaires de reproduire les modèles qui nous font ressembler aux animaux. Marquer son territoire, déposer son empreinte olfactive, à la manière des chats ou d’autres animaux moins domestiqués.

Beaucoup d’articles nous parlent ces temps-ci de télétravail, une possibilité de travailler à distance pour un salarié du privé ou d’une administration. La France a beaucoup trainé des pieds, les syndicats n’était pas favorables a priori, craignant la perte d’influence, mais ils l’ont quand même connue très fortement. Les managers et les chefs considéraient que ce n’était pas réaliste ni pratique pour travailler efficacement ; ceux qui l’ont accepté ont changé d’avis. Les bénéficiaires eux-mêmes sont nettement plus positifs, sans négliger le risque de perte de lien ou d’ennui, lorsqu’on manque d’autonomie.

Une vidéo très complète analyse ces différents enjeux et les témoignages des populations variées. Elle a été présentée lors d’un colloque pour le développement du télétravail dans le Massif Central, et contient des témoignages de personnes au delà de cette région (Toulouse, Bordeaux, région parisienne). Pour la voir, aller sur le site du télétravail dans le Massif Central.

L’article de L’Express — Comment travailler ailleurs qu’au bureau —, tout en présentant une photo bien loin de la réalité, observe qu’on est maintenant dans un fort développement de tiers lieux où l’on peut avoir du lien social, des rencontres, de la créativité, et accessoirement du haut débit : ce sont les espaces de co-working ou co-travail, qui vont au delà des télécentres, intermédiaires entre le bureau à la maison et le bureau dans l’entreprise.

Neo-nomade vient de tenir une table-ronde consacrée à la mobilité et au bureau dit 2.0 : le compte-rendu montre que les modèles ne sont pas figés ni forcément généralisables tels quels. Chacun devra donc trouver son cocktail de solutions pour pouvoir travailler dans différents lieux tout en restant connecté.

C’est là qu’on voit que les usages des technologies (internet, wifi, téléphones mobiles communicants, ordinateurs portables et/ou tablettes) ont influencé les manières et les espaces de travail. D’un autre côté, les espaces peuvent-ils eux-mêmes influencer la manière de travailler, d’interagir ? Sans doute, puisque c’est ce que pratiquent les professionnels qui utilisent ces nouveaux espaces ou tiers lieux.

Partager sur (Viadeo, Facebook, Twitter, Netvibes, etc.) :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Posterous
  • RSS
  • Technorati
  • viadeo FR
  • Wikio FR
Share on Facebook
Post to Google Buzz
Bookmark this on Yahoo Bookmark
Bookmark this on Livedoor Clip
Share on FriendFeed
Share on LinkedIn

Ce contenu a été publié dans coworking, métiers du conseil, nomadisme, réseau, technos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.