Les freelances travaillent plus pour les grandes entreprises… aux Etats-Unis

Capture d’écran 2014-01-26 à 00.11.15Une enquête indique que les consultants autonomes travaillent surtout pour les grandes entreprises… mais c’est aux Etats-Unis ! Evidemment, les missions sont d’abord dans les technologies, mais ensuite dans le marketing et la vente, puis dans les équipements et la maintenance. Evidemment, la Californie est numéro 1.

Les entreprises de plus de 50 salariés dépensent en moyenne 52000$, celles de moins de 10 salariés en moyenne 1400$. La différence financière semble plus importante que la proportion de salariés.

Alors, quelle différence avec la France ? Les grandes entreprises continuent de favoriser les sociétés de conseil avec une image rassurante pour les acheteurs, pas forcément efficace au final tant du point de vue qualité/prix que du point de vue du sérieux ou de la motivation des consultants. A moins que ce soit l’inverse et que plus souvent qu’on ne le dit, les consultants autonomes soient moins bien formés, moins professionnels.

Rien n’est jamais aussi tranché, aussi simple. Qu’en pensez-vous ?

Partager sur (Viadeo, Facebook, Twitter, Netvibes, etc.) :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Posterous
  • RSS
  • Technorati
  • viadeo FR
  • Wikio FR
Share on Facebook
Post to Google Buzz
Bookmark this on Yahoo Bookmark
Bookmark this on Livedoor Clip
Share on FriendFeed
Share on LinkedIn

Ce contenu a été publié dans métiers du conseil, technos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
  • tirados

    Bonjour,

    N’est ce pas lié à la capacité (ou l’incapacité) des consultants autonomes à se vendre.
    Je viens du monde des start-ups. Je n’y ai rencontré que des gamins de moins de 24 ans qui possèdent un gros bagage intellectuel mais peu d’expérience. Quand je les écoute, ils sont tous CEO, expert en je ne sais quoi…bref, ils dominent le monde :)

    A l’inverse, j’arrive chez ITG en tant que portés (je suis un bb consultant de 43 ans), et je tombe sur des plus de 40 ans, super experts, avec un parcours de vie impressionnant. A les écouter ils sont petits, pas doués, très peu enclins à aller pousser la porte des grands comptes voir simplement de belles PME.

    C’est aussi un point de vue.

    Bravo pour ce blog. Une mine d’or !